Que celui qui n’a jamais péché - prêtre auprès des toxicomanes, des prisonniers, des SDF, des prostituées

Jean-Philippe Chauveau, l’Oeuvre, 2012, 314p.

Aumônier de la maison d’arrêt de Nanterre le jour, « confesseur » de prostituées la nuit, le père Jean-Philippe fait partie de ces apôtres de la marge qui consacrent leur vie aux parias de la société. Au bois de Boulogne, tout le monde connaît sa camionnette à la porte toujours ouverte. Le camping-car du « Padre » veut être un havre de paix et d’accueil pour les travestis de la nuit. C’est aussi une chapelle ambulante où l’on parle du bien, du beau, de la vérité. Et où l’on prie ensemble avant de retrouver la dureté du trottoir.

Enfant martyrisé et délinquant précoce, le père Jean-Philippe pourrait actuellement être sous les verrous à Nanterre, ou « travelo » dans le Bois, ou toxicomane n’importe où. Grâce à certaines rencontres providentielles, c’est lui qui, aujourd’hui, écoute et conseille les personnes incarcérées, prostituées, droguées... Longtemps privé d’affection, il veut en donner à ceux qui en manquent. Ce résilient converti au Christ affirme qu’un regard de bonté peut sauver une vie. La sienne apporte la preuve qu’il dit vrai.

Que celui qui n’a jamais péché... a la force des grands récits qui rendent espoir et remettent en question nos idées toutes faites. Un témoignage exceptionnel.