Quand Dieu prend un visage d’homme

Michel Hubaut, éditions franciscaines, oct. 2013, 255 p.

« Les croyants qui viennent chaque année célébrer la nativité ont-ils vraiment conscience de l’énormité de cet événement insolite qui va diviser l’histoire des hommes entre un avant et un après ? La foi chrétienne proclame en effet qu’en cette nuit Dieu a pris l’initiative de venir à notre rencontre, d’entrer dans notre histoire, de venir cheminer sur nos routes humaines pour nous dire qui il est et qui nous sommes ! »

Michel Hubaut, avec la pédagogie et la profondeur que l’on connaît, emmène le lecteur dans une méditation du mystère de l’Incarnation, ce Dieu qui prend visage d’homme !

Il nous emmène tout d’abord à travers un parcours biblique, avant de nous faire découvrir la manière dont François et Claire d’Assise, mais aussi les théologiens franciscains tels Bonaventure ou Duns Scot, ont accueilli et contemplé ce Dieu qui, pour nous, s’est fait humble et pauvre dans une crèche.

Ce parcours s’achève sur une belle méditation sur l’Eglise et les sacrements, car « tous les sacrements de l’Eglise, après le jaillissement du Christ pascal, seront la suite logique du mystère de l’incarnation. Ils sont les nouveaux "signes" qui manifestent la Nouvelle Alliance, actualisent la nouvelle Présence du Christ vivant parmi nous et par lesquels ils donnent la Vie à ceux qui l’accueillent. »