Qu’est-ce qu’une famille ? suivi de La Transcendance en culottes

Fabrice Hadjadj, éd. Salvator 2014, 249 p, 20 €

Et si al famille n’était pas le "foyer clos" que l’on a cru ? Si elle était "l’institution anarchiste par excellence" ? De fait, elle est antérieure à l’idéologie et à l’État. Fondée dans notre fondement le plus concret - c’est-à-dire où je pense - elle apparaît naturellement avec le désir qui unit un homme et une femme. Serait-elle royale ou puritaine, sa source obscure est dans nos culottes. Et les naissances qui en jaillissent déconcertent leurs auteurs eux-mêmes, les ouvrent à une nouveauté déjouant leurs plans : un petit trisomique peut surgir au beau milieu d’un couple d’ingénieurs, un hermaphrodite chez des membres de la Manif pour Tous, un poète parmi des pontes de la finance...
Sans même une particulière anomalie, le petit d’homme est toujours un événement qui excède la capacité de ses parents. Mais l’"innovation" voudrait mettre un terme à cette nouveauté déroutante. Il faudrait que la famille se change en laboratoire, et ne soit plus fondée sur le sexe, mais sur l’ingénierie. Le père est remplacé par l’expert, l’étreinte passionnée par la transparente éprouvette, la table familiale par la tablette électronique, etc. Ce petit livre voudrait montrer le lien du logique et du généalogique contre leur dislocation contemporaine au profit de la technologie. Il ose prétendre que la différence des sexes est le socle de l’intelligence humaine, et que la naissance ordinaire est plus chargée d’avenir que tous les superbes futurs planifiés de la PMA. Lisez-le, et vous deviendrez mieux qu’une bombe sexuelle : un contemplatif ultra-sexiste...