Mais qui a dit que Dieun n’aimait pas les homos ?

Joël Pralong, Saint-Augustin, 2013, 117 p.

Alors que le débat social agite les esprits au sujet du mariage des personnes de même sexe, j’ai voulu emprunter un autre chemin, celui du coeur, en donnant la parole à ces hommes et à ces femmes étiquetés d’"homosexuels", qui, humblement et dans le silence, cheminent, avancent, se posent mille et une questions quant à leur identité, leur place dans la société et dans l’Eglise.

En quête de sens et de bonheur. En quête de spiritualité. En quête de Dieu. Ce livre, étayé de témoignages différents, est traversé de lumière, celle de l’espérance. Dans chaque récit, j’ai perçu la trace de Dieu, l’empreinte de l’Esprit, les pas de Celui qui, fidèlement, marche aux côtés des pauvres que nous sommes tous. Puisse ce petit livre faire changer de regard et donner à chacun la place à laquelle il a droit, sans étiquettes.
Joël Pralong, ancien infirmier en psychiatrie, est aujourd’hui prêtre dans le diocèse de Sion (Suisse). Il s’intéresse aux voies spirituelles qui aident l’humain à grandir et à devenir pleinement lui-même, avec ses failles, ses manques et ses fragilités.