Le bon Pape Jean XXIII, le Pape du peuple

Un film de Giorgio Gapitani, Saje, 180 min.

Il voulait être un prêtre ordinaire. Il a changé la face de la terre pour toujours...

1958, Pie XII vient de rendre l’âme. Comme les autres cardinaux, Angelo Roncalli, patriarche de Venise, se rend à Rome pour le conclave qui doit choisir le futur pape. Il n’imagine pas être élu, il ne le veut pas non plus : c’est un homme simple, sans ambition. Mais le conclave peine à trouver un successeur à Pie XII, aucun des favoris ne parvient à s’imposer. Certains cardinaux influents commencent alors à parler de Roncalli...

Après son élection qui en étonne plus d’un, Jean XXIII crée à nouveau la surprise : convoquer un concile en vue de renouveler l’Église. Il s’engage aussi dans la politique de son époque, marquée par la rivalité entre l’URSS et les USA, infatigable promoteur de la paix. Pour la première fois, un pape s’adresse aux non-catholiques, à "tous les hommes de bonne volonté". Surtout, enfin, il devient le "pape du peuple", un pape proche des gens.

Quand il meurt le 3 juin 1963, après seulement quatre années de pontificat, il a marqué durablement et en profondeur l’Eglise et le monde, laissant un souvenir immense.