La liste de Bergoglio

Nello Scavo, Bayard, mars 2014, 222 p.

« Jorge Bergoglio a fait émigrer de nombreuses personnes traquées par les militaires, en mettant en danger sa propre vie. » Alicia Oliveira, magistrate en Argentine.

« Il m’a sauvé la vie en me faisant sortir de prison. » José Manuel de la Sota, membre du Parti justicialiste argentin.

« Je me suis toujours demandé si Bergoglio était bien conscient du risque qu’il prenait en me cachant. Si nous avions été arrêtés, on l’aurait accusé de protéger un rebelle. » Gonzalo Mosca, syndicaliste argentin.

« Bergoglio n’était pas d’accord avec tous mes choix, mais il m’a sauvé en déjouant les services secrets et m’a aidé à fuir une mort certaine. » Père José-Luis Caravias, prêtre-ouvrier argentin.

Cette histoire n’avait jamais été racontée. Celle des nombreuses vies sauvées de la terreur durant la dictature en Argentine, par le jeune provincial des jésuites de Buenos Aires, le Père Jorge Mario Bergoglio, qui deviendra le pape François. Le journaliste Nello Scavo a enquêté et interrogé de nombreux témoins qui affirment tous avoir été sauvés par lui. Dans ce document exceptionnel, il revient sur l’affaire de la disparition des deux prêtres jésuites Jalics et Yorio, avec de nouvelles preuves en faveur du Père Bergoglio.