L’odyssée du Père

Michael D. O’Brien, Salvator,

Alexander Graharn, libraire dans une petite ville du Canada, mène une vie tranquille et plutôt triste depuis la mort de sa femme, lorsque son fils Andrew, étudiant à Oxford, disparaît subitement, sans explication. Commence alors pour lui un voyage à la recherche de l’enfant prodigue qui le conduira, au-delà de son monde sécurisé et de ses limites personnelles, à travers l’Europe jusqu’aux confins de la Sibérie où sa foi sera mise à rude épreuve.

D’une puissance spirituelle peu commune, ce roman - peut-être celui dans lequel l’auteur de Père Elijah a mis le plus de lui-même - tour à tour noir, poétique, haletant, mystique, politique, démontre une nouvelle fois le talent d’écrivain stupéfiant de Michael O’Brien, si justement capable de peindre l’âme humaine dans toutes ses dimensions.