Je crois en l’homme. Conversations avec Jorge Bergoglio

Les souvenirs, les combats du pape François, 2013, Paris, Flammarion, 230 p.

Ces entretiens, menés en 2009 et 2010 alors que Jorge Bergoglio était cardinal de Buenos Aires, permettent de mieux connaître le pape, l’homme, sa formation et sa pensée. Il revient sur sa famille, son enfance, sa vocation religieuse, présente les questions sociales qui sont entre autres au centre de ses préoccupations, et fait partager sa vision d’une Eglise missionnaire.

« Il est essentiel que les catholiques - les prêtres comme les laïcs - partent à la rencontre des gens. Le rôle de l’Église est d’aller vers les autres, de connaître chacun par son nom. C’est le cœur de sa mission.

Il est vrai qu’en descendant dans la rue on prend le risque, comme n’importe qui, d’avoir un accident. Mais je préfère mille fois une Église accidentée à une Église malade. »

Qui est ce nouveau pape qui s’exprime de façon aussi directe ? Une personnalité secrète, qui n’a accepté de raconter sa vie qu’une fois, dans ce livre, quand il était cardinal de Buenos Aires. Un jésuite pour qui le travail est l’instrument essentiel de la dignité humaine. Un homme préoccupé par les questions sociales, qui affronte le temps de la dictature argentine, les scandales de l’Église, et prêche un pardon qui n’est pas synonyme d’impunité. Un missionnaire, proche des plus faibles qu’il cherche à faire grandir. Un symbole d’espérance.