Et votre joie sera parfaite

Pascale Dalcq, Fidélité 2012, 132 p.

Dans ces pages empreintes d’une grande profondeur, l’auteure nous livre le secret de sa "joie parfaite".
Née dans une famille où l’on professait la libre pensée, elle découvre dans les ruines de l’abbaye d’Orval le secret d’une Présence à la fois forte, douce et aimante qui va orienter toute sa vie.
Elle choisit d’abord le carmel d’Argenteuil, puis après plusieurs années, elle rejoint un monastère à Cyangugu, au Rwanda. Là, elle sera le témoin impuissant des terribles événements de 1994, où elle faillit perdre la vie.
Profondément marquée par le drame rwandais, elle est touchée par la simplicité de deux personnes atteintes d’un handicap mental. Après bien des détours, elle rejoint une communauté de l’Arche à Winnipeg, au Canada. C’est enfin le retour à Cyangugu qui lui permettra de se réconcilier avec son passé et de vivre une véritable résurrection.