De Benoît à François, une révolution tranquille

Jean-Louis de La Vaissière, éd. le Passeur, nov. 2013, 345 p.

Rupture ou continuité ? Entre Benoît XVI, l’intellectuel réservé, et le chaleureux François, une cohabitation inédite s’est ouverte au Vatican. Tout semble les opposer et les médias ont vite fait d’oublier le pontificat austère de Benoît pour faire de François leur héros, dans un monde en mal de repères. Pourtant, ils sont tous deux dans la continuité d’une Église qui transmet une bonne nouvelle à contre-courant

Dans ce récit aussi vivant que remarquablement documenté, l’auteur, en vaticaniste renommé, analyse avec précision les deux séismes que vient de vivre le catholicisme : la démission d’un pape et l’élection d’un pontife de l’hémisphère sud. Il mesure aussi la portée des défis que l’Église doit relever : deviendra-t-elle davantage celle des pauvres ? S’extirpera-t-elle de la gangue des scandales qui salissent son nom ? Jean-Louis de La Vaissière décrypte les messages et les premiers mois du nouvel évêque de Rome, dévoilant les orientations qui se profilent à l’horizon.