Changer la société

André Beauchamps, Novalis, août 2013, 52 p.

Le présent ouvrage prolonge la réflexion amorcée avec Hymnes à la beauté du monde, et Regards critiques sur la consommation. Alors que les deux premiers ouvrages sont constitués de textes courts qui suggèrent une approche impressionniste de la prière écologique et de l’action relative à la consommation, le présent volume Essai sur l’échec en cours aborde un certain nombre de questions de fond. Même si le propos est d’une tout autre nature, l’auteur n’a pas voulu en faire un texte savant, mais davantage un essai qui donne à penser.

Ayant toutefois passé une large partie de sa vie à enquêter sur de grands projets, il réfléchit à haute voix sur la route sur laquelle l’humanité est en train de s’engager, route qui mène à une impasse, car il s’agit bien d’un échec. Les purs et durs du développement tous azimuts refusent le terme d’échec et ne parlent que d’ajustements mineurs. Or, pour André Beauchamp il y a une crise profonde, ce qui laisse entrevoir des corrections possibles.