48 Objections à la foi chrétienne et 48 réponses qui les réfutent

Jean-Michel Castaing, Salvator 2013, 288 p.

"L’Église est une secte qui a réussi", "L’Évangile a été trahi par les dogmes", "Croire infantilise", "La Trinité est une construction intellectuelle", "La résurrection de Jésus relève du récit poétique", "Jésus n’a jamais demandé qu’on croie en lui", "Le christianisme entrave l’expression de la spiritualité par ses institutions", "La messe reste un fortin pour cathos nostalgiques" : telles sont quelques-unes des objections faites à la foi, que ce livre aborde sans détour ni tabou.
Pourquoi relever le défi de ces réfutations ? L’essentiel n’est-il pas d’aimer ? Pourtant, est-il légitime d’opposer dogme et service du prochain, amour et vérité ? Et si le temps était venu de se pencher de nouveau sur les propositions de la foi chrétienne ? De prendre le pari de dépasser la piété sentimentale pour fortifier notre croyance ? La confiance en Dieu peut-elle s’accommoder longtemps du flou doctrinal ?
Bien sûr, le chemin de la foi est propre à chacun. Et Dieu ne se trouve pas, telle une attraction touristique, au terme d’un parcours fléché. Il n’empêche : il est certains sentiers qu’il est préférable d’éviter. Ce livre, en passant en revue ces impasses, met en relief, par contraste, la face lumineuse de l’Évangile.