Histoire et Société



0 | 10 | 20

Le monde a-t-il un sens ?

Pierre Rabhi et Jean-Marie Pelt, Fayard, mai 2014, 174 p, 16.85€

Toutes les cultures du monde se sont interrogées sur la question du « sens ». Dans notre société en perte de repères, la science, nous dit Jean-Marie Pelt, permet, en explorant le réel du big bang jusqu’à l’homme, d’apporter des éléments de réponse à cette question. En effet, d’un bout à l’autre de la longue histoire de l’univers, l’évolution conduit des éléments simples à s’associer pour former des entités plus complexes, faisant émerger de nouvelles propriétés C’est ce qu’il appelle le « principe d’associativité ». Par de multiples exemples puisés dans la nature, Jean-Marie Pelt met en lumière le fait que la vie doit davantage à l’alliance qu’à la rivalité. Pierre Rabhi défend avec lui ce principe en « intendant et (...)




Réinventer le travail

Semaines sociales de France, Bayard, avril 2014, 266 p, 23€

Avec 10 % de chômeurs et 15 % de personnes exclues durablement du marché du travail, la situation de l’emploi est sombre. Mais derrière ces chiffres une autre réalité, longtemps inaperçue, se fait jour : le travail ne se dégrade pas seulement en quantité mais aussi en qualité. La fragmentation de l’emploi, le stress au travail, la précarisation des contrats rendent la relation au travail difficile et complexe. Mais on aurait tort d’aller chercher ailleurs - dans la mondialisation par exemple - les « coupables » de cet état de fait. En réalité nous sommes tous plus ou moins complices d’un ordre établi dont on connaît les lacunes mais dont on redoute de sortir. D’où la nécessité de changer d’optique et de (...)




Histoire des croisades

Jacques Heers, Perrin, fév. 2014, 323 p.

Le mot « croisade » est un anachronisme puisqu’il apparaît discrètement au XIIIe siècle et ne prend son sens actuel qu’au XIXe siècle. Les contemporains ne se voyaient pas comme des croisés, et leurs motivations étaient différentes de celles que nous leur prêtons. La première croisade, préchée par le pape Urbain II au concile de Clermont en 1095, est avant tout un pèlerinage en Terre sainte, mêlant à des chevaliers une multitude de pèlerins, hommes, femmes et enfants. Au fil du temps, les enjeux et les motifs des croisades deviennent de plus en plus complexes, croisant motivations religieuses, politiques, économiques et idéologiques. Surtout, le phénomène a impliqué l’engagement des forces vives de la (...)




Changer la société

André Beauchamps, Novalis, août 2013, 52 p.

Le présent ouvrage prolonge la réflexion amorcée avec Hymnes à la beauté du monde, et Regards critiques sur la consommation. Alors que les deux premiers ouvrages sont constitués de textes courts qui suggèrent une approche impressionniste de la prière écologique et de l’action relative à la consommation, le présent volume Essai sur l’échec en cours aborde un certain nombre de questions de fond. Même si le propos est d’une tout autre nature, l’auteur n’a pas voulu en faire un texte savant, mais davantage un essai qui donne à penser. Ayant toutefois passé une large partie de sa vie à enquêter sur de grands projets, il réfléchit à haute voix sur la route sur laquelle l’humanité est en train de s’engager, route (...)




La liberté nous écoute

Pierre-Yves Gomez, Quasar, juillet 2013, 70p.

La France a connu depuis l’automne 2012 le mouvement de contestation le plus important de son histoire récente par son ampleur et sa persistance. Opposés à la loi Taubira, des centaines de milliers de Français se sont mobilisés dans la rue, mais aussi sur les réseaux sociaux et Internet, témoignant d’une vitalité inattendue. Spécialiste des évolutions économiques et sociales, Pierre-Yves Gomez décrypte le phénomène dans un entretien avec la journaliste Claire Villemain. Il décèle dans ce mouvement social une nouvelle exigence de liberté, montre comment la société se renouvellera en y répondant et dessine les contours d’une « écologie humaine » au service de tout l’homme et de tous les hommes. Une analyse (...)




Tu ne convoiteras pas

Jean-Philippe Larramendy, Bayard, sept. 2013, 154 p.

Que peuvent bien partager le pape et le prix Nobel d’économie, Joseph Stiglitz ? Leur réflexion sans concession sur le rôle de la cupidité dans la crise actuelle. Jean-Philippe Larramendy, à la fois financier et théologien, démonte le système pervers qui a mené l’économie mondiale au bord du gouffre. Il part à la recherche des sources de la cupidité, à travers la longue histoire biblique, depuis les prophètes d’Israël jusqu’aux Évangiles et au Magistère contemporain de l’Église. Ce brillant essai plaide pour une cupidité maîtrisée, au sein d’un modèle d’entreprise réconciliant l’efficacité économique et la place centrale donnée à la dignité des travailleurs et à la solidarité (...)




Construire une société conviviale

Etienne Autant, L’Harmattan, mai 2013, 164 p.

Notre vie est faite de relations, au sein de notre famille, au travail, avec des commerçants ou les services publics, entre amis et dans les associations. Le plus souvent, les études sociologiques portent sur l’une ou l’autre de ces relations et ont tendance à s’intéresser à des sujets de plus en plus pointus. Une autre approche consiste à prendre du recul pour faire apparaître les points communs et les liens existant entre différents types de phénomènes. Ce livre se situe dans cette perspective. L’humanité vit une mutation se traduisant par de magnifiques innovations technologiques mais provoquant déséquilibres et crises dont souffrent des milliards d’êtres humains. Les uns affichent un luxe insolent (...)




Une nouvelle laïcité. Thèmes pour une société plurielle

Cardinal Angelo Scola, Monaco, Liamar, 2013, 223 p.

Notre époque connaît un débat vigoureux sur ce qu’il est convenu d’appeler la "laïcité", avec l’amère insatisfaction de ne pas trouver de réponses adéquates. Il faut reformuler le problème à nouveaux frais, en termes de société civile comme par rapport à l’État. Cette exigence, écrit le cardinal Scola, résulte de la transition rapide de la modernité à la postmodernité : la mondialisation, la civilisation des réseaux, les découvertes biotechnologiques et le "métissage des civilisations et des cultures" en sont les expressions les plus visibles. Une approche nouvelle des sentiments, des affects, du rapport entre les cultures et les religions a radicalement changé les enjeux. Les problématiques classiques, (...)




Nous voulons tous mourir dans la dignité

Marie de Hennezel, Robert Laffont 2013, 136 p.

"Soucieuse de vivre et mourir dignement, je porte ici l’inquiétude de ma génération." Marie de Hennezel a écrit ce livre pour nous faire comprendre que ce n’est pas en légalisant le suicide assisté ou l’euthanasie que l’on va permettre à chacun de mourir dans la dignité. Face à une nouvelle loi qui s’annonce, elle nous encourage à exiger des mesures fortes pour faire appliquer la loi en vigueur, pour humaniser la médecine et rendre réellement plus digne les conditions de la fin de vie en France. Rappelant que François Mitterand a toujours été opposé à un droit à la mort, elle interpelle notre gouvernement de gauche, porteur de valeurs de solidarité. Car c’est bien dans la solidarité humaine que s’ancre la (...)




Le lien familial, questions et promesses ; penser l’éthique de la famille aujourd’hui

Jacques Arènes et Dominique Foyer, DDB, 2013, 253 p.

Entre un passé trop souvent présenté comme merveilleux et un présent complexe, considéré par d’autres comme la voie nécessaire du progrès, la réalité familiale fait débat. C’est au sein de ces tensions, illustrées par l’actualité législative, que doit se déployer la réflexion sur la famille. Qu’en est-il du désarroi actuel du « métier » de parent, et de l’exercice de la « parentalité », du rapport contemporain à l’enfant, et de cet « intérêt » de l’enfant brandi par tous les adultes cherchant à justifier leur action ? Que nous permet de comprendre le recul de l’histoire sur la famille aujourd’hui ? Si notre société lui accorde encore une très grande importance, elle peine en revanche à adopter une vision unifiée de cette (...)

0 | 10 | 20